Les Empires Post-Humains de l'Age Terminal

Heroic Fantasy, Médiéval Fantastique, Moyen Age, Warhammer, Science-Fiction, Uchronies, Steampunk, Merveilleux.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Folio SF] Les Croisés du Cosmos de Poul Anderson.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Horus Bonaparte
Admin
Admin
avatar

Messages : 284
Date d'inscription : 02/04/2013
Age : 42
Localisation : Saint Priest, Lyon

MessageSujet: [Folio SF] Les Croisés du Cosmos de Poul Anderson.   Mar 9 Avr - 1:45

Je vous présente et je donne mon avis sur un roman assez étonnant lu il y a quelques semaines :

:d): Les Croisés du Cosmos de Poul Anderson.
Folio SF - 272 pages (prix indicatif neuf : 6.50 €.

4ème de couverture :
Messire de Tourneville s'apprêtoit à rejoindre le bon roi Édouard guerroyant en France quand, à la stupeur générale, un fantastique engin volant atterrit près de son château, libérant toute une flopée de drôles de petits hommes bleus aux longues oreilles. " Sans doute des Sarrasins que ces maudits Français auront ralliés à leur cause ", songe le bon Roger qui les fait illico trucider.
Grâce au merveilleux char volant pris à l'ennemi, il ira libérer la Terre sainte. Mais trahison ! Au lieu de mettre obligeamment le cap sur Jérusalem, un otage détourne à travers les espaces intersidéraux nos preux chevaliers bardés de fer qui, s'ils ne comprennent pas grand-chose au film, n'en démontreront pas moins à toute la galaxie ce qu'un loyal sujet de la Couronne d'Angleterre peut faire avec une simple arbalète, un peu de ruse et beaucoup de vaillance !



Les Croisés du cosmos (titre original : The High Crusade) est un roman de Poul Anderson publié aux États-Unis en 1960.
Le roman décrit de manière humoristique les conséquences inattendues d'une rencontre entre une civilisation extraterrestre avancée techniquement, impérialiste mais décadente avec des Anglais du XIVe siècle, belliqueux et en complet décalage technologique.

1345, les troupes de monseigneur Roger de Tourneville se regroupent dans la petite ville d’Ansby afin de partir guerroyer contre les Français. Quand un vaisseau spatial vient se poser aux abords de la ville, le gros de la troupe s’empresse d’aller voir le phénomène. Et lorsqu’un petit humanoïde bleu sort de l’appareil et désintègre un homme de troupe, c’est toute l’armée de Sir Roger qui se lance à l’attaque du vaisseau. Au terme de l’assaut, un seul démon bleu sera épargné.
Enthousiasmé par cette facile victoire et conscient de la puissance du vaisseau, Sir Roger décide de l’utiliser contre les Français. Il pourrait ainsi gagner la guerre, et aller mener une guerre sainte en Palestine contre les païens. Malheureusement, le prisonnier wersgor utilisera le pilote automatique de l’appareil afin d’amener les soldats anglais [accompagnés de leurs femmes et de tous les animaux des fermes environnantes] sur l’une des colonies extraterrestres. Qu’à cela ne tienne, sire Roger et ses fidèles lieutenants, n’écoutant que leur courage, vont se lancer avec ferveur à l’assaut des citadelles étrangères. Les Wersgors vont apprendre, à leur dépend, qu’ils auraient mieux fait d’éviter de se frotter aux invincibles et téméraires Anglais de sir Roger...


foliosf

Ce roman se lit facilement et rapidement. Gentiment décalé il ne manque pas d'un certain humour "so british". Vous l’aurez compris, il ne faut pas chercher dans ce livre une quelconque dose de sérieux ; l’auteur s’en donne à cœur joie dans l’invraisemblable. Toutefois, le tout est très plaisant.

************

Au fur et à mesure que je progresse dans ce roman que je n'avais pas relu depuis très longtemps, je me rends compte que l'humour n'est pas si présent que ça, car l'auteur se prend très au sérieux et met en scène de façon très intéressante cette rencontre inattendue entre une petite ost de quelques centaines de chevaliers et de soldats du Moyen Age au prise avec des humanoïdes extraterrestres d'un empire interstellaire de deux mille monde un petit peu décadent. C'est un peu comme si une petite armée de l'Empire (de Warhammer) débarquait à l'improviste sur un agrimonde de l'Impérium (de W40K) disposant d'une petite garnison de la Garde Impériale. Le choc des cultures et des armes est savoureux. Il n'y a de comique que la situation car pour le reste il s'agit bien d'un récit de guerre et de conquête, méticuleusement rapporté sous forme d'un journal d'un prêtre anglais du Moyen Age, et qui explique les événements avec les mots et les explications de l'époque.
Un récit uchronique mélangeant habilement la geste du Moyen Age et le space opera classique américain dans un style qui s'il peut apparaître léger, n'en reste pas moins instructif.

************

Voilà, je viens de terminer cette nuit le roman Les Croisés du cosmos de Poul Anderson et voici mon retour.

- Scénario et mise en scène = 3/5
Très linéaire, l'action et les personnages sont menés tambour battant, on ne s’ennuie jamais, même si les intrigues manquent un peu de profondeurs et de développements. Il manque ce petit côté épique qui rendrait ce texte génial.
Et au final, point d'humour dans ce récit, mais des situations cocasses qui tournent rapidement aux empoignades guerrières bien souvent paradoxales (normal vous me direz : des chevaliers et des soldats du Moyen Age affrontent des extraterrestres équipés d'un armement moderne qui nous est familier, et par dessus le marché, grâce à leurs audaces ils gagnent ! Alors que l'écart technologique est quand même flagrant... C'est là que se trouve l'absurde dans ce récit).
Un petit regret : la traduction est un peu terne et manque de dynamisme. Je me demande ce que cela donnerait si par exemple Sire Lambert s'attaquait à une nouvelle traduction de ce roman . Je suis sûre qu'il gagnerait en force et en puissance.

- Style et écriture = 2/5
Poul Anderson n'est pas un styliste, son écriture est fluide, et il va à l'essentiel. Vers la fin des années (19)60, début des années 70, les auteurs ne s’embarrassaient pas de détails et de descriptions, et la psychologie des personnages était souvent reléguée au second plan, voir totalement absente du récit. Si ce roman avait été écrit de nos jours, il ferait dans les 600 à 700 pages, et s'attarderait beaucoup plus sur les situations et l’analyse des protagonistes. Mais à l'époque, les auteurs de science-fiction classique ne faisaient pas dans la dentelle. Ils était des conteurs d'histoire.
Il faudra attendre quelques années de plus pour qu'un auteur comme Frank Herbert invente un nouveau style d'écriture, plus profond et plus lent, et qui s'attarde sur les détails et l'ambiance, apportant une épaisseur incommensurable à une œuvre de génie qu'est Dune.

- Intérêt historique = 2/5
Poul Anderson n'est pas un fluffiste, il ne s'attarde guère sur les descriptions de son univers et des races extraterrestres que nos héros croisent. Le mot d'ordre est l'action pure et dure. Il va à l'essentiel.
Comme je le dis ci-dessus, si ce roman avait été écrit de nos jours l'auteur aurait alors développé un univers contrasté et riche, s'attardant à la fois sur la culture médiévale de Sire Roger et de ses compatriotes anglais du XIVème siècle, ainsi que sur les coutumes et mœurs des aliens qu'ils affrontent et rencontrent, ainsi que leurs technologies. Mais le but de ce récit, publié en 1960, n'est pas de nous apprendre des choses, mais bien de nous distraire. A l'époque la littérature de SF était ainsi : dire des choses intéressantes mais sans bavardages inutiles, l'imagination des lecteurs faisant le reste.

- Appréciation personnelle = 4/5
Au final j'apprécie beaucoup ce roman, même si j'aurai bien aimé en lire une version plus moderne et actualisée car si son sujet reste intemporel, son style date un peu. L'idée de départ en elle même est très séduisante, un véritable choc des cultures et des civilisations, mais vue des années 60 les aliens font bien pâle figure. Depuis les 50 dernières années ces derniers ont bien évolué, ils sont devenus infiniment plus complexes et étranges, et ne se réduisent plus à être des reflets et des miroirs des hommes et de leurs sociétés.

La note globale est donc au final de 11, une note quand même très faible.

Voilà, ce sera tout pour aujourd'hui.

_________________
crux1 Non nobis, Domine non nobis sed, Nomini Tuo da gloriam. knight


Dernière édition par Horus de Payns le Dim 14 Avr - 4:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://empires-post-humains.forumactif.org
Le Sénéchal
Commandeur
Commandeur
avatar

Messages : 257
Date d'inscription : 09/04/2013
Age : 25

MessageSujet: Re: [Folio SF] Les Croisés du Cosmos de Poul Anderson.   Mar 9 Avr - 8:18

Fascinant, une rencontre aliens/chevaliers. Mais après tout, pourquoi pense t-on que nos bons amis les Martiens n'apparaîtraient qu'à notre époque ? Je vois là un très gros potentiel même si le livre est somme toute moyen selon toi. Mais j'ai bien rigolé avec le coup du vaisseau pour aller en croisade. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
[Folio SF] Les Croisés du Cosmos de Poul Anderson.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Angie, adorable croisée caniche/terrier - ADOPTEE
» DOLLY chiot femelle croisé fox-yorkshire 5 mois SPA DOUAI 59
» MILOU petit croisé bichon gris 7 ans au Beaussart ADOPTE
» FLOP mâle croisé caniche-yorkshire 2 ans SPA DOUAI 59
» Trouvé croisé caniche/griffon à Bruay la Buissière (62)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Empires Post-Humains de l'Age Terminal :: Le Librarium - Le Liber Mundi :: Le Librarium de la Science-Fiction et des Uchronies-
Sauter vers: