Les Empires Post-Humains de l'Age Terminal

Heroic Fantasy, Médiéval Fantastique, Moyen Age, Warhammer, Science-Fiction, Uchronies, Steampunk, Merveilleux.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Fayard] Richard coeur de lion de Régine Pernoud

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Horus Bonaparte
Admin
Admin
avatar

Messages : 284
Date d'inscription : 02/04/2013
Age : 42
Localisation : Saint Priest, Lyon

MessageSujet: [Fayard] Richard coeur de lion de Régine Pernoud   Sam 6 Avr - 3:35

Présentation de Richard cœur de lion de Régine Pernoud.


==> RICHARD CŒUR DE LION de Régine Pernoud.
Fayard, 312 pages, 1988, 26 €.

Et si Paris, comme d'autres métropoles de légende, vivait surtout d'images ? Si la culture pouvait construire l'espace ? C'est cette hypothèse que voudrait tester ce livre pour l'un des moments les plus forts de la capitale : les années 1890-1910, qui voient surgir la tour Eiffel, naître le métropolitain, tandis que triomphent, sur la scène, Feydeau, Courteline et Rostand. Comment ne pas être frappé par la multitude de textes, littéraires, journalistiques, scientifiques ou touristiques, qui s'emparent de Paris pour en bâtir le mythe ? Mais il y a plus ici qu'un simple miroir où Paris se contemple. En examinant le jeu des relations sociales, qui est celui des élites d'une capitale se piquant de ne vivre que de culture, on saisit le poids d'un spectacle qui offre, à tout moment, l'espace renouvelé de ses représentations. Chacun tient son rôle, s'appuie sur ses amis ou ses clientèles. Paris est un théâtre. La métaphore n'est pas sans vertu pour comprendre l'intimité du fonctionnement de la vie culturelle à Paris. En investissant les coulisses du petit monde parisien, on saisit mieux les mutations de la culture des élites face à la montée en puissance d'une civilisation de masse et les réponses de ces élites aux défis de la massification. Un débat où la grande ville moderne intervient de façon prépondérante.

L'historien ne peut manquer de s'interroger sur ce paradoxe: angevin par son père Henri II et aquitain par sa mère Aliénor, Richard Ier, roi d'Angleterre de 1189 à 1199, ne résida dans l'île que six mois au total et n'en parla sans doute jamais la langue... Il se consacra beaucoup plus à la lutte contre ses vassaux du continent, contre le roi de France et les Sarrasins qu'au gouvernement de son royaume. Et pourtant il demeure certainement, depuis bientôt huit siècles, le plus aimé des souverains anglais.
Cette popularité ne doit rien à la légende: les contemporains, unanimes, nous le décrivent comme le " roi des rois terrestres ", nul n'étant allé " plus loin que lui pour l'ardeur, la magnanimité, la chevalerie et toutes autres vertus ". N'est-ce pas lui qui enleva Chypre aux Byzantins et la place d'Acre au redoutable Saladin, le vainqueur de Jérusalem; ne fut-il pas l'un des plus grands troubadours de son temps? Brave jusqu'à la témérité, fastueux, lettré, il incarne admirablement l'idéal chevaleresque qui était celui du XIIe siècle; tout roi qu'il fût, il ne se pardonnait pas même ses écarts (notamment la " sodomie ") ou ses manquements de parole (car il était d'un caractère changeant _ oc e no, oui et non, l'avait-on surnommé) et s'en accusa publiquement à plusieurs reprises avec force manifestations _ sincères _ de repentir.

Longtemps absent en raison de la croisade et aussi d'une interminable captivité dans les geôles de l'empereur Henri VI, il mourut à quarante et un ans près de Limoges en assiégeant un vassal révolté. Disparition prématurée, infiniment dommageable pour l'Angleterre et pour l'Aquitaine, mais peut-être bénéfique pour sa mémoire. Le monde était en effet en train de changer: aurait-il pu ou su devenir un grand " politique " avec ce que cela requiert de cynisme, de calcul et de dissimulation?

Connue en France et à l'étranger pour ses travaux d'histoire médiévale, Régine Pernoud a publié de nombreux ouvrages qui sont devenus de véritables classiques parmi lesquels on peut citer La Femme au temps des cathédrales, Jeanne d'Arc (en coll. avec M.-V. Clin, 1986) ou encore Histoire de la bourgeoisie en France.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://empires-post-humains.forumactif.org
Le Sénéchal
Commandeur
Commandeur
avatar

Messages : 257
Date d'inscription : 09/04/2013
Age : 25

MessageSujet: Re: [Fayard] Richard coeur de lion de Régine Pernoud   Mar 9 Avr - 8:22

Je connais cette série, qui est extrêmement bien détaillée pour ce qui concerne les biographies de personnages. Si tu veux, je peux en rajouter d'autres mais il faudrait changer le nom du topic au lieu de faire un sujet pour chaque livre de la série. A toi de voir.
De plus, même si je n'ai pas lu celui-ci, je sais que Richard ne sera pas présenté comme le grand héros sans peur et sans reproche (enfin un peu certes...) mais plus comme un politicien sans trop de scrupules (à l'instar de tous les monarques et princes de l'époque).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
[Fayard] Richard coeur de lion de Régine Pernoud
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Emilie de Vendières ◘ Le chirurgien doit avoir un oeil d'aigle, un coeur de lion et une main de femme
» Nuage de Minette-Coeur Mélée :2ème entrainement
» daisy caniche x bichon 4 ans ( ta patte sur mon coeur)
» Fiche technique de Lion Damon [ Validée ]
» BIJOU FEMELLE YORK 7 ANS EN FA ASSO COEUR SUR PATTES

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Empires Post-Humains de l'Age Terminal :: Le Librarium - Le Liber Mundi :: Le Librarium des Documents et Livres d'histoire-
Sauter vers: